ACTUELLEMENT
EN KIOSQUES

N°89

ARCTIC MONKEYS : DES NOUVELLES D’ANDY NICHOLSON

En promo pour la sortie de son nouvel EP sous le pseudonyme de Goldteeth, Andy est revenu sur les conditions de son départ du quatuor de Sheffield en 2006. Rappelons que le bassiste avait co-fondé Arctic Monkeys en 2002, et enregistré sur les premiers EP ainsi que le premier album emblématique du groupe Whatever People Say I Am, That’s What I’m Not, avant de se faire limoger :

« Nick OMalley était sensé être mon remplaçant temporaire sur une tournée. Puis, les gars m’ont annoncé que je ne reviendrai pas. C’est probablement l’un des rares moments dans ma vie où j’ai senti mon âme anéantie. Je ne sais toujours pas pourquoi c’est arrivé. Je me souviens m’être dit : “Essaie d’être solide”. Je leur ai serré la main et je leur ai souhaité “Bonne chance”. Les trois années suivantes ont été très sombres. J’ai bien failli ne plus être là si vous voyez ce que je veux dire. Je me souviens les avoir vus jouer en tête d’affiche à Glastonbury en 2007 à la télévision, et j’étais assis à la maison, tout seul, en pleurs. Vous imaginez ce que ça fait ? Mais heureusement le temps guérit tout. Je suis maintenant en bons termes avec le groupe. Ils étaient à mon mariage et nous restons en contact autant que possible. » Dur, dur…