ACTUELLEMENT
DISPONIBLE

N°110

Peter Gee (PENDRAGON) se la joue solo
© Willem Klopper

En 1978, alors que l’Angleterre est en pleine vague punk, quelques irréductibles résistent et Pendragon naît dans le sillage de groupes progressifs tels que Camel, Pink Floyd ou Genesis.
Depuis plus de 40 ans, Peter Gee y officie au poste de bassiste aux côtés de Nick Barrett (guitare, chant) et Clive Nolan (claviers), rejoints en 2015 par Jan-Vincent Velazco à la batterie. Mais le multi-instrumentiste mène également une carrière solo, laissant libre cours à ses influences très variées. Sur son septième opus « Pilgrim », il joue presque tous les instruments, invitant au chant Steve Thorne, Jimmy Flanders, Becky Brannigan et Hayley Oliver sur les 20 morceaux de ce concept album. Inspiré du livre de John Bunyan « The Pilgrim’s Progress » (1678), c’est un hommage à son père pasteur et à sa foi, que les familiers du travail de Peter ont déjà remarqué dans ses œuvres précédentes dont « The Bible » (2018). Au fil d’une quête spirituelle et d’un long voyage, chaque titre possède son propre paysage musical, de la ballade acoustique à des morceaux sombres et énergiques et d’autres très éthérés et mélodiques, une basse groovy et expressive liant le tout. Peter évoque pour nous la conception de ce nouvel album ainsi que sa belle aventure qui dure avec Pendragon.

Retrouvez notre entretien dans Bassiste Magazine # 103.