ACTUELLEMENT
DISPONIBLE

N°99

STING CÈDE SON CATALOGUE À UNIVERSAL

Ce nest pas une première. De nombreux artistes (ou leurs ayants droit) ont déjà accepté de céder leur catalogue musical à des groupes dinvestissement ou des maisons de disques. Citons ces deux dernières années Bob Dylan, Bruce Springsteen, David Bowie, Mötley Crüe, Fleetwood Mac, Tina Turner ou Neil Young. Cette fois, cest au tour de Sting, lancien leader de The Police, de vendre ses droits à Universal Music, dont le montant est estimé à 250 millions de dollars. Dans un communiqué, le bassiste et chanteur sest dit « ravi », expliquant : « Il est absolument essentiel pour moi que lensemble de mon œuvre élise domicile là où elle est estimée et respectée – non seulement pour se connecter avec les fans de longue date, mais aussi pour présenter mes chansons à de nouveaux publics, de nouveaux musiciens et de nouvelles générations. » La transaction concerne lensemble des œuvres du Britannique, de « Roxanne », « Every Breath You Take » et «  Message in A Bottle » avec The Police, à « Fields of Gold » ou « Englishman in New York » en solo.
Le phénomène semble s’être accentué depuis le début de la pandémie : les investisseurs sintéressent de plus en plus à lacquisition de droits des catalogues, qui permet de toucher des royalties à chaque utilisation d’une chanson, qu’il s’agisse d’un téléchargement, d’un passage dans un film ou une publicité. Lopération peut se révéler très rentable, alors que le coronavirus a amputé les revenus de nombreux secteurs. Ainsi, les prix de rachat augmentent, notamment grâce à laugmentation des revenus sur le streaming, les taux dintérêt bas et des projections fiables de revenus pour les artistes qui résistent à l’épreuve du temps. Les musiciens, privés de tournées depuis les débuts du Covid-19, peuvent ainsi monétiser leurs œuvres, quand les concerts, qui étaient parfois leur principale source de revenus, ne le permettent plus.
Par ailleurs, Sting, dont le dernier album studio The Bridge est sorti en novembre dernier, sera de retour en France en avril, pour des dates à Dijon, Strasbourg, Toulouse, Caen ou Aix-en-Provence, puis cet été avec des concerts à Chambord, Nancy ou Nîmes.